Random Article

 
Ne loupez pas
 

A propos de nous

Pourquoi ce site ?

Je suis passé en 2012 par la liquidation judiciaire après avoir repris les parts sociales – première erreur ! – d’une petite PME industrielle drômoise de 3 personnes déjà en difficulté en 2011. Tout juste un an d’exercice mais apprentissage à vitesse grand V !

Le défi était de reconquérir les clients, trouver de nouveaux clients pour relancer l’activité mais la fragilité de l’entreprise – nous y reviendrons dessus – et moi débutant – nous y reviendrons aussi – ont fait que le temps, la conjoncture, un de nos deux salariés, les évènements ont joué contre nos efforts.

Bref, nous voilà face à une décision cruciale, 12 mois plus tard : avec 4 mois d’activité difficile sur les 12 passés, le compte n’y est pas. Dès les premières grosses difficultés, notamment l’annonce par la SFAC Euler Hermès que nos créances chez nos clients ne sont plus assurées (car plus de 3 exercices négatifs pour la société), je pense à la liquidation car je ne vois pas comment payer comptant les fournisseurs. La tension interne entre le mouton noir et nous autre (mon autre salarié, mon épouse et moi même) était de plus en plus intenable. Je ne voulais plus continuer dans cette galère, pas question de remettre du cash, ou en tout cas pas tout seul.

Deux solutions se sont alors profilées : un investisseur qui souhaitait devenir petit à petit actionnaire majoritaire et impliquer les salariés dans l’actionnariat, ou la fermeture de la boite.

La première solution, qui m’aurait bien convenu, a capoté par la faute du salarié plus intéressé par la fermeture de l’entreprise. La seconde m’est alors apparue comme la meilleure solution.

Mais comment fermer une boîte?

Qu’est ce que cela entraîne comme conséquences ?

Je n’entendis que des on-dit, qui semblaient me condamner à l’échafaud et à la damnation éternelle.
Cela a eu au moins le mérite de déclencher une peur si grande, que j’ai tout fait pour savoir ce qui en était vraiment et éviter le pire si cela devait arriver !

J’ai cherché sur le net, et je n’ai pas vraiment trouvé un site regroupant toutes les infos nécessaires à la bonne compréhension de la procédure qui permet de fermer mon entreprise en difficulté. Oui il est facile de trouver les infos, parfois pas très claires pour les néophytes en droit, sur la procédure. Pour des conseils avisés ou des retours d’expérience, cela est encore plus compliqué ! Les gens n’aiment pas se vanter d’avoir connu ce genre d’expérience.

Du coup, c’est un peu l’objectif de ce site : fournir les infos officielles ou officieuses sur la procédure de redressement et de liquidation judiciaire pour les entrepreneurs, les liens vers ces infos, et vous faire profiter de cette expérience qui peut sembler traumatisante, mais somme toute, normale dans la vie d’un entrepreneur, qu’il soit à la tête d’une petite entreprise ou d’une grosse PME.

J’essaierai également de vous faire (re)vivre notre procédure.
En espérant que ce site vous soit d’une quelconque utilité !

Evolution du site ?

J’aimerais aussi raconté ici ce que je fais, les activités sur lesquelles je travaille. On pourrait nommer ça le « redressement personnel par l’effort » ! Cela n’a pas grand chose à voir avec les origines du site, mais compte tenu du flux de visiteurs, je me dis que pourquoi pas. Qu’en dites vous ? Comme je ne suis pas en super réussite, je fais sûrement des milliers d’erreurs : c’est avec les erreurs qu’on apprend. (théoriquement je devrais être un puits de savoir ! 🙂 )

Afin de poursuivre mes objectifs personnels, je m’essaie sur plusieurs tableaux :
– expatriation car pas de job chez nous (agroalimentaire cette fois)
– ce site et un blog
– ebook (mais pas de formation, ni rien de cela !)
– et une activité plus liées à la science / technologie

etienne travails

Ma trombine



Real Time Web Analytics