0
Posted 28/04/2015 by ET in Prévenir les difficultés
 
 

Bien gérer son entreprise ce n’est pas être le meilleur


Toute entreprise vit car elle est fait du profit – normalement. Sans cela, c’est la panique à la banque et bientôt dans votre chaumière. Alors oui la situation n’est pas facile, vous payez beaucoup – d’ailleurs vous ne savez pas trop quoi. Mais vous travaillez 70 heures par semaine et vous faites du bon boulot, ça devrait marcher ! Il n’y pas de doute !

Grosse erreur. Je ne dis pas grossière car elle est normale et somme toute logique.

La gestion est l’affaire de tout chef d’entreprise: celui qui préfère être sur les chantiers ou dans le cambouis devrait redevenir salarié.

Vous devez être plus qu’un spécialiste, qu’un artisan ou un MOF vous devez être un gérant : dans gérant il y a « gérer ».
Je vous rappelais dans le post sur la gestion de trésorerie – à savoir les rentrées, les sorties et leurs décalages – comment bien la gérer pour éviter de se retrouver dans le rouge.
Je vous avez parlé des tableaux excel dans cet autre post pour vous aider à piloter votre entreprise. J’ai encore dispensé quelques conseils pour perdurer pendant le temps de vache maigre. Mais vu le nombre de visites d’entrepreneurs proches du gouffre, et ceux qui veulent quitter le RSI en pensant que cela soit la solution à tous leurs maux, je ne peux que constater que nombre de mes lecteurs ont besoin d’un petit rappel !!! Si vous avez joué à des jeux de gestion vous comprendrez aisément où je veux en venir.

 

Gérer : Du latin gerere, gerĕre, gestum (« porter sur soi », « produire, enfanter », « conduire, gérer », « jouer le rôle de, représenter », « exécuter, mener »

Création rime avec gestion

La gestion est le prolongement de la création, qui serait l’union de votre pensée et de la réalité : comme un enfant, à vous de faire grandir votre entreprise pour qu’elle gagne en autonomie. Ce qui veut dire que le petit artisan seul est destiné à se battre s’il refuse de grandir. Le capitalisme – même en SCOP on reste dans le même système de consommation de ressources pour produire quelque chose – vous destine soit à grandir, soit à disparaître. Et pour grandir il faut commencer par se détacher de son activité pour voir les chiffres et les données.

Combien sont ceux qui ont déjà réalisé une enquête de satisfaction auprès de leurs clients – sachant qu’il existe des outils gratuits pour réaliser ces enquêtes ?
Combien sont ceux qui hésitent à prendre un salarié par ce qu’ils ne savent pas ce que va être l’activité dans x mois ? On ne peut pas prévoir mais on peut essayer de diminuer l’incertitude en collectant des infos, en analysant leur activité…

livre-booster-mon-restaurant

On sait que certains secteurs sont particulièrement touchés par les difficultés comme l’habillement, les salons de coiffure, le bâtiment ou encore les restaurants. Par chance les restaurateurs disposent d’une ressource mise au point par un chef quant à la bonne gestion de votre établissement. je recommande vivement la lecture de Comment booster son restaurant!qui donne des conseils à la fois généraux mais aussi spécifiques au métier de restaurateur.
Pour les autres il est toujours possible de s’inspirer des nombreuses ressources.

Pour finir, n’oublier pas :

Errare humanum est, perseverare diabolicum

L’erreur est humaine, persévérer [dans son erreur] est diabolique. Quand le moment est venu de dire « STOP » parce qu’on s’échine pour quelques euros ou parce qu’on ne sera jamais assez rentable, il est temps d’arrêter et de changer d’activité. Le reportage sur les petits patrons avec un plombier qui avait vu son entreprise fondre avec sa femme qui faisait la compta et les relances pour les chantiers à la maison est la parfaite illustration de ce que veux dire. « C’est toute leur vie » : bullshit, stupidité sans nom. Leur vie ce n’est pas une entreprise ou un travail, mais la famille, les amis et les passions. Le reste c’est comme on dit au Japon « plus Alpha ».